Nous utilisons les cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site. En naviguant, vous acceptez notre utilisation des cookies
Autoriser les cookies Désaciver les cookies
Notre politique de cookies
Activer les cookies pour une meilleure expérience du site Autoriser les cookies Notre politique de cookies
Toggle navigationView Categories & Archive

Conseils pour réussir à l'université

04 April 2018

Entrer à l'université peut être intimidant, d'autant plus pour les personnes souffrant d'un problème d'audition. Nous avons rencontré Jacki Andre pour en discuter. Cette militante pour les droits des personnes handicapées possède une grande expérience du domaine universitaire.

Quand j'étais au lycée, je n'avais pas la moindre idée de ce que j'allais faire de ma vie (je ne sais d'ailleurs pas plus où je vais aujourd'hui !). Je travaillais bien, j'avais de bonnes notes, et j'ai même obtenu une bourse. Il semblait évident que j'irais à l'université. Mais je suis malentendante, et j'ai eu des difficultés à me lancer dans des études supérieures. Étais-je en mesure de suivre un cursus universitaire compte tenu de ma perte d'audition ? Quand bien même j'obtiendrais mon diplôme, comment se passerait ma carrière dans le domaine que j'avais étudié ?

J'en suis néanmoins arrivée à la conclusion que mes opportunités seraient très limitées sans un diplôme d'études supérieures. Je me suis donc inscrite en arts libéraux dans l'université de ma région, où j'ai réussi à obtenir une licence et un master. À la fin de mes études, j'ai exercé différents emplois avant de trouver celui que j'occupe actuellement : coordinatrice de programme dans le service d'accompagnement des étudiants handicapés de mon université. Eh oui, j'aide les personnes qui rencontrent les mêmes problèmes que moi à l'époque !

Laissez-moi vous dire une chose : je sais qu'il peut être impressionnant d'entrer à l'université. Je m'inquiétais pour diverses raisons :

  • Les salles de cours sont si grandes ! Les enseignants à qui j'ai expliqué mes besoins se souviendront-ils de moi parmi la foule d'étudiants ?
  • Arriverai-je à trouver une place d'où je puisse bien entendre le cours ou lire sur les lèvres ?
  • Me demandera-t-on d'écouter des podcasts ou de regarder des vidéos non sous-titrées ?
  • L'enseignant acceptera-t-il de porter un micro FM ?
  • Devrai-je travailler en groupe et expliquer aux autres étudiants que je suis malentendante ?

Vous savez quoi ? Si j'ai réussi à le faire, vous le pouvez aussi !

Chacun vit sa perte d'audition différemment. Les capacités auditives varient non seulement d'une personne à l'autre, mais les dispositifs qui fonctionnent le mieux ou que préfère chaque malentendant diffèrent également. Il existe une multitude d'aménagements possible pour les étudiants ayant un déficit de l'audition. Certains vous conviendront mieux que d'autres. N'hésitez pas à en essayer plusieurs pour trouver les plus adaptés à vos besoins.

Inscrivez-vous auprès de votre service universitaire

Au primaire et au secondaire, nous n'avons généralement pas à expliquer notre situation à chaque enseignant et à justifier nos besoins. Nos parents s'entretiennent avec le responsable de l'établissement, qui établit un plan d'enseignement individualisé (PEI) à suivre par les professeurs et les administrateurs.

L'université fonctionne différemment : les enseignants ne sont pas informés de vos besoins. Les étudiants doivent prendre les choses en main et se charger des divers aménagements. Cette organisation présente un avantage : vous pouvez choisir les dispositifs qui vous conviennent.

Tout d'abord, il faut contacter le service responsable des étudiants dans votre situation : il peut s'agir du « service d'accompagnement des étudiants handicapés », du « centre pour l'accessibilité de l'enseignement » ou du « service pour l'accès à l'enseignement et l'équité ». Chaque institution et service d'accessibilité possède ses propres règles, mais il vous faudra généralement présenter des justificatifs pour vous y inscrire. Ensuite, le personnel vous indiquera les types de dispositifs disponibles. Il vous expliquera également la marche à suivre pour les utiliser.

Allez à la rencontre de vos enseignants

À l'université, vous aurez affaire à de nombreux enseignants, et vous devrez expliquer vos besoins à chacun d'entre eux. Pourquoi ?

Il n'existe pas de PEI à l'université. Les enseignants ne sont donc pas informés des aménagements nécessaires à un étudiant. Vous devez généralement leur en faire part vous-même. La majorité des établissements proposent un processus pour vous faciliter la tâche. Dans mon université, les étudiants téléchargent en quelques clics depuis leur compte en ligne des lettres destinées aux enseignants. Elles ne précisent pas le handicap, mais répertorient les aménagements nécessaires. Il leur suffit ensuite de remettre ce courrier aux enseignants. Nous encourageons également les étudiants à avoir une conversation avec les différents intervenants. Ne soyez pas timide, les enseignants savent que l'université est légalement tenue de vous proposer des aménagements et qu'il est de leur devoir de vous aider. De plus, nombre d'entre eux vont bien au-delà de leurs obligations. Un enseignant à qui j'avais expliqué que je lisais sur les lèvres pour mieux comprendre ce que j'entendais m'a proposé de se raser la moustache pour que je puisse mieux voir ses lèvres bouger !

 

Renseignez-vous sur les programmes de prise de notes

À l'université, les cours sont généralement « magistraux ». Ils peuvent également être proposés sous forme d'atelier ou de travaux pratiques, pendant lesquels les étudiants font des exercices ou échangent à propos des documents. Cependant, pendant la majorité des cours, les enseignants parlent pendant que les étudiants prennent des notes.

La prise de notes peut s'avérer ardue lorsque l'on est malentendant. Vous pouvez avoir des difficultés à comprendre le cours lorsqu'il y a du bruit dans la salle ou à lire sur les lèvres tout en écrivant.

Cependant, de nombreux établissements du supérieur proposent des services de prise de notes.

Le service d'accessibilité trouve un étudiant de votre cours qui accepte de partager ses notes, généralement de manière confidentielle. L'étudiant qui vous aide ne sait pas à qui servent les notes ou pourquoi elles sont nécessaires. Dans mon université, les notes sont mises en ligne sur un service de type cloud, pour que les étudiants y aient accès partout et quand ils le souhaitent.

 

Essayez d'utiliser des dispositifs technologiques

Il existe différentes technologies pour les malentendants. De nouveaux appareils et applications apparaissent chaque jour. Voici quelques dispositifs que votre université peut potentiellement vous fournir à l'heure actuelle (il est possible que de nouvelles technologies arrivent bientôt) :

Livescribe Smartpen

Le stylo Livescribe Smartpen enregistre le texte audio qui est synchronisé avec vos notes écrites. Lorsque le stylo passe sur un mot qui est écrit sur un papier spécifique, le texte audio associé à ce mot est lu. Ce stylo est utile pour les personnes ayant besoin d'une amplification sonore. Dans mon université, nous prêtons ces appareils aux étudiants et nous pouvons également les aider à obtenir des bourses gouvernementales pour acheter le leur.

Systèmes FM

À l'université, certaines salles de classe (mais généralement pas toutes) sont équipées de systèmes FM intégrés à la disposition de tous les étudiants. Si vous avez besoin d'une amplification sonore, le service d'accessibilité veillera à ce que vos cours soient tenus dans les salles aménagées.

Si vous disposez de votre propre système FM, vous pouvez bien sûr l'utiliser dans n'importe quelle salle. Certains enseignants ne connaissent pas les systèmes FM et auront besoin d'aide pour s'en servir. Un mode d'emploi pouvant être imprimé est généralement disponible dans le service d'accessibilité.

CART, TypeWell et autres services de sous-titrage en temps réel

Si vous avez besoin de sous-titres en temps réel, votre université se chargera de mettre ce dispositif en place. Les services comme CART et TypeWell sont souvent fournis à distance. Les cours sont diffusés en ligne. Un transcripteur les écoute et les saisit mot pour mot en temps réel. La transcription est envoyée sur votre appareil (ordinateur portable, tablette, smartphone) au fur et à mesure pour que vous puissiez suivre le cours.

Applications

J'utilise un logiciel de reconnaissance vocale dans certaines situations. D'après mon expérience, ce type d'outils n'est pas encore très précis. Espérons qu'ils continuent à s'améliorer. Ceci étant dit, ce logiciel peut m'aider lorsque je perds le fil de la conversation ou pour combler des vides. J'utilise l'application Ava pour les discussions en petits groupes. Elle peut également s'avérer utile pour les travaux pratiques ou le travail en groupe.

Cherchez d'autres aménagements

Le service d'accessibilité peut vous proposer quelques autres aménagements en fonction de vos besoins.

Les aménagements d'examen peuvent être utiles dans certaines situations pour les étudiants malentendants. Par exemple, si votre examen comprend une épreuve orale (ce qui est souvent le cas pour les cours de langue étrangère comme l'anglais ou l'espagnol), le service d'accessibilité peut vous aider à le passer.

D'autre part, les épreuves finales sont parfois tenues dans de grandes salles communes comme des gymnases, où les étudiants de différentes promotions passent l'examen ensemble. Il peut être difficile pour les étudiants malentendants d'entendre les instructions dans ce genre de situation ou d'utiliser leurs aides auditives dans ces espaces qui résonnent. Si vous avez besoin d'aide pour passer des examens organisés dans ces conditions, adressez-vous au service d'accessibilité.

Des aménagements de votre logement peuvent également être nécessaires si vous prévoyez d'habiter en résidence universitaire. Les alarmes incendie à flash lumineux sont la norme dans les espaces communs. Mais généralement seules quelques chambres sont considérées comme « accessibles » et équipées des dispositifs de sécurité nécessaires aux malentendants. Si vous comptez habiter en résidence universitaire, informez-en le service d'accessibilité de votre établissement lorsque vous envoyez votre demande de logement, afin d'obtenir une chambre sécurisée et confortable.

 

C'est indéniable, aller à l'université peut être intimidant lorsque l'on est malentendant. Mais si vous contactez le service d'accessibilité, que vous êtes proactif et prêt à essayer divers aménagements pour trouver celui qui vous convient, vous aurez toutes les clés en main pour obtenir votre diplôme. Fort de votre réussite, vous vous lancerez avec un objectif bien déterminé dans la vie active.


"Un enseignant à qui j'avais expliqué que je lisais sur les lèvres pour mieux comprendre ce que j'entendais m'a proposé de se raser la moustache pour que je puisse mieux voir ses lèvres bouger !"