Nous utilisons les cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site. En naviguant, vous acceptez notre utilisation des cookies
Autoriser les cookies Désaciver les cookies
Notre politique de cookies
Activer les cookies pour une meilleure expérience du site Autoriser les cookies Notre politique de cookies
Toggle navigationView Categories & Archive

Rayovac fait don de piles auditives à l’IHCC pour restaurer l’audition des enfants ougandais

17 December 2018

Rayovac est ravie d’apporter son soutien à la Ian Hutcheon Clinic for Children (IHCC) par un don de piles auditives. Cette organisation caritative cherche à sensibiliser à la perte auditive et à rendre les services auditifs plus accessibles en Ouganda.

L’IHCC a été fondée par le Dr Paul Choudhury et son épouse Liz en mémoire de leur ami Ian Hutcheon, qui a consacré une grande partie de sa vie à trouver des opportunités permettant aux jeunes de s’améliorer, tant au Royaume-Uni que dans les pays en développement.

Le Dr Choudhury explique : « Liz et moi sommes arrivés en Ouganda en 2010 afin d’aider un ami à ouvrir un foyer pour les enfants abandonnés. Après avoir analysé la situation du pays, nous nous sommes vite rendu compte du besoin flagrant de soins auditifs pour les enfants. »

« Ce type de service n’est pas disponible en Ouganda alors même que la prévalence est élevée. Selon une étude à petite échelle menée dans le pays, la prévalence de la perte auditive handicapante chez les enfants était de 10,2 %, dont la moitié était due à des causes évitables. Seules les personnes aisées ont accès à de meilleurs services, en allant dans le privé ou à l’étranger. »

Des services auditifs gratuits pour les enfants ougandais

A child wears a hearing aid outside, smiling. The hearing aid is provided by the IHCC.

S’appuyant sur l’expertise du Dr Choudhury dans ce domaine ainsi que sur l’expérience d’infirmière et de sage-femme de son épouse, le couple a souhaité fonder une organisation caritative capable de mettre à profit ses compétences médicales et a donc décidé de créer un centre de soins auditifs en partenariat avec les autorités locales. Cette clinique auditive devait s’intégrer aux autres services de soins de santé proposés dans les dispensaires publics et fournir une aide gratuite aux enfants jusqu’à l’âge de 16 ans.

Le principal centre d’orientation dispose aujourd’hui d’un cabinet insonorisé, de deux audioprothésistes, d’une infirmière, de personnes chargées du dépistage auditif chez les nourrissons et dans les écoles, ainsi que d’un administrateur. Il est pourvu d’un équipement de pointe qui lui permet de proposer une gamme complète de services en audiologie, du dépistage jusqu’à l’évaluation, ainsi que l’ajustement et la remise en état des prothèses auditives.

Le centre s’est récemment enrichi d’un équipement d’audiométrie par renforcement visuel, le seul de tout le pays. Deux audioprothésistes britanniques travaillent à former les audioprothésistes ougandais locaux à l’utilisation de cet équipement moderne et à les autonomiser.

Et le Dr Choudhury d’ajouter : « Nous mettons actuellement en place un programme de dépistage auditif des nourrissons ainsi qu’un programme de dépistage auditif dans les écoles. Nous formons différents types de travailleurs sanitaires afin qu’ils puissent fournir ces deux services. C’est une étape passionnante dans le développement de notre programme, car ces deux services sont inédits en Ouganda. »

Pauvreté et manque de ressources

La gestion de l’IHCC s’accompagne de nombreux défis. Outre les lourdeurs bureaucratiques et l’absence d’audioprothésistes et de travailleurs sanitaires qualifiés ougandais, le Dr Choudhury se heurte régulièrement aux difficultés de la pauvreté, qui empêche ses patients de traiter correctement leurs problèmes auditifs.

La plupart des jeunes patients qui se rendent à la clinique ne peuvent acheter les piles auditives dont ils ont besoin. Selon le Dr Choudhury, certains d’entre eux doivent se passer de leurs prothèses auditives jusqu’à ce que des membres de leur famille aient réuni suffisamment d’argent pour acheter de nouvelles piles.

Il explique : « L’aide continue de Rayovac par les dons de piles auditives permettra de résoudre ce problème monumental et bénéficiera à un grand nombre d’enfants défavorisés. »

« En raison de notre taille modeste, notre financement est limité, et nous devons donc gérer nos ressources avec justesse. Nous apprécions toutes les mains tendues, comme cette proposition de piles auditives, et toutes ces aides nous permettent véritablement de pérenniser notre programme de prothèses auditives. »

Un propos renchéri par Paula Brinson-Pyke, directrice Marketing de Rayovac : « Rayovac est ravie de soutenir l’IHCC et le travail extraordinaire qu’elle réalise en Ouganda. Ses efforts pour améliorer l’accès des jeunes aux soins de santé auditifs sont une véritable source d’inspiration, et nous leur souhaitons les meilleures réussites. »

Améliorer la qualité de vie des enfants

A young child listen intently using a hearing aid, provided by the IHCC.

Depuis le lancement du programme de l’IHCC, le premier du genre en Ouganda, le Dr Choudhury et son équipe ont amélioré l’audition de nombreux enfants défavorisés. Selon lui, la plupart des jeunes patients qui ont utilisé les services de la clinique ont vu leurs résultats scolaires s’améliorer, et les mères de famille ont exprimé leur joie en constatant la différence apportée par les prothèses auditives dans la qualité de vie de leurs enfants.

Le Dr Choudhury ne tarit pas d’éloges à propos de son équipe, qu’il s’agisse des conseillers en audiologie britanniques bénévoles qui se rendent régulièrement en Ouganda pour former le personnel, ou des audioprothésistes locaux et des personnes chargées du dépistage sur le terrain qui s’emploient à aider les enfants ougandais.

Il ajoute : « Nous disposons d’une équipe brillante qui s’étoffe peu à peu et que nous formons pour proposer des soins de santé de très haute qualité. »

Vous pouvez consulter le site de l’IHCC pour en savoir plus sur cette organisation caritative et son travail : www.ihcc.org.uk

« L’aide continue de Rayovac par les dons de piles auditives permettra de résoudre ce problème monumental et bénéficiera à un grand nombre d’enfants défavorisés. »