Nous utilisons les cookies pour vous offrir la meilleure expérience de notre site. En naviguant, vous acceptez notre utilisation des cookies
Autoriser les cookies Désaciver les cookies
Notre politique de cookies
Activer les cookies pour une meilleure expérience du site Autoriser les cookies Notre politique de cookies
Toggle navigationView Categories & Archive

Prévenir la perte auditive associée à l’âge

27 February 2019

Pourquoi entendons-nous moins bien en vieillissant ?

Avec l’âge, les minuscules cellules ciliées de nos oreilles, qui nous permettent de capter les sons, commencent à se détériorer. Au cours de notre vie, cette situation peut être exacerbée par les bruits trop forts, l’une des principales causes de la perte auditive, ainsi que par des problèmes de santé comme le cancer et, par extension, la chimiothérapie.

Les traitements pour lutter contre les maladies courantes liées à l’âge, comme l’hypertension artérielle et le diabète, et les médicaments qui y sont associés, notamment l’aspirine, les diurétiques et les anti-inflammatoires, peuvent également endommager l’audition et constituent donc un élément à surveiller en vieillissant. L’accumulation de cérumen est une cause fréquente de la perte auditive temporaire. En détectant ce problème assez tôt, il est néanmoins possible de le traiter et de retrouver une audition normale. Beaucoup considèrent la perte auditive comme une fatalité qui vient avec l’âge, au même titre que les rides ou les articulations douloureuses. Bien que cela soit vrai dans une certaine mesure, il existe des solutions pour minimiser les effets de l’âge sur votre audition.

 

Voici quelques moyens simples pour vous aider à protéger votre audition :

  • Soyez plus conscient(e) des bruits qui vous entourent

    La perte auditive due au bruit peut être immédiate ou résulter d’une exposition répétée ou prolongée à un bruit fort. Elle est souvent associée au bruit sur le lieu de travail, mais il est important de se rappeler qu’il existe des situations quotidiennes et des activités de loisirs qui peuvent également nous exposer aux troubles auditifs. Il est donc possible de souffrir d’une perte d’audition liée au bruit même sans travailler.

    Les concerts, les événements sportifs et l’utilisation d’écouteurs lors de votre séance de sport ne sont que trois exemples de situations durant lesquelles des dommages auditifs peuvent survenir sans que vous vous en rendiez compte. Essayez d’être plus conscient(e) des situations bruyantes et prenez les mesures nécessaires pour protéger vos oreilles. Demandez par exemple à baisser le volume de la musique, tenez-vous plus loin des sources de son, faites des pauses régulières ou portez des protections auditives.

  • Réglez les appareils et équipements de votre maison

    Une tondeuse à gazon peut émettre un bruit supérieur au seuil de sécurité, si elle est utilisée pendant plus de 15 minutes. Et ce n’est qu’un des nombreux équipements bruyants que nous sommes amenés à utiliser au quotidien. Faites une liste des appareils que vous utilisez régulièrement et :

    • Réglez le son de votre télévision et de vos appareils mobiles

    • Vérifier le volume de votre téléphone portable

    • Si vous utilisez des écouteurs ou un casque pour écouter votre musique ou regarder vos émissions préférées, vérifiez que personne ne peut entendre le son émis de l’extérieur. Si c’est le cas, le volume est réglé trop fort

    • Placez vos équipements électroménagers trop bruyants sur un tapis en caoutchouc afin d’en réduire le niveau sonore et pensez à fermer la porte de la pièce où se trouve votre machine à laver quand elle est en phase d’essorage.

    Autant de mesures concrètes et faciles à mettre en place afin de réduire le niveau sonore quotidien dans votre maison.

  • Portez des protections auditives

    Selon le British Journal of Hospital Medicine, les troubles auditifs sont en augmentation au Royaume-Uni et la perte auditive due au bruit en est la deuxième cause majeure. En ce sens, porter une protection auditive dans les environnements bruyants, comme des bouchons d’oreilles ou un casque antibruit, constitue une solution prudente et judicieuse. Vous avez peur de ne pas bien entendre la musique lors d’un concert, ou de ne pas pouvoir suivre les conversations dans un lieu trop bruyant ? Pas d’inquiétude, il existe sur le marché des bouchons d’oreilles qui vous permettront d’entendre clairement sans endommager votre audition.

  • Nettoyez vos oreilles et luttez contre les bouchons de cérumen

    La production de cérumen est un phénomène tout à fait naturel et essentiel au bon fonctionnement de nos oreilles. Il les protège en effet de la poussière, des infections et des corps étrangers. Mais en laissant le cérumen s’accumuler, on peut finir par percevoir les sons de manière étouffée. Le port d’un appareil auditif ou l’utilisation d’écouteurs peut également empêcher le cérumen de quitter l’oreille naturellement. Il est important de garder cela à l’esprit, car l’utilisation quotidienne d’écouteurs est de plus en plus fréquente.

    En retirant vous-même l’accumulation de cérumen dans vos oreilles, vous risquez de créer un bouchon. Il est donc recommandé de vous rendre en pharmacie pour acheter un traitement en vente libre qui permet de ramollir le cérumen avant de le retirer. Si le problème persiste, parlez-en à votre médecin.

  • Vérifiez que vos médicaments ne présentent pas de risques pour votre audition et parlez-en à votre médecin

    On parle de médicaments ototoxiques pour décrire les traitements pouvant provoquer des lésions aux oreilles. Selon l’American Speech-Language-Hearing Association (ASLHA), plus de 200 produits chimiques et médicaments sont ototoxiques et donc susceptibles d’endommager votre audition. Il peut être difficile, voire impossible, d’éviter d’utiliser ces médicaments, qui sont notamment prescrits pour traiter des problèmes de santé comme le diabète, l’hypertension artérielle et d’autres maladies liées à l’âge. Certains antibiotiques sont également connus pour causer une perte auditive temporaire. L’ASLHA recommande de se soumettre régulièrement à des tests auditifs et de se rapprocher de son médecin et d’un audioprothésiste pour étudier les différentes solutions qui permettront d’atténuer ces effets secondaires.

  • Faites tester votre audition

    Un test auditif permettra de mesurer votre capacité à entendre certains sons et vous aidera à identifier les causes possibles d’une potentielle perte d’audition. Passez des tests auditifs régulièrement, ou dès que vous soupçonnez l’apparition d’un problème. Vous pourrez ainsi éviter qu’une perte d’audition temporaire ne devienne permanente, tout en vous prémunissant contre des lésions plus graves encore.


Comment savoir si j’ai un problème d’audition ?

Si vous remarquez des changements dans la qualité de votre audition, cela peut être le signe qu’il vous faut consulter un professionnel. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un professionnel si vous vous reconnaissez dans les descriptions suivantes :

  • Vous avez du mal à suivre une conversation en groupe ou en présence d’un bruit de fond

  • Vous entendez les sons de manière étouffée

  • Vos proches se plaignent que le volume de votre télévision ou de votre radio est trop fort.

  • Il vous arrive de mal comprendre ce que l’on vous dit

  • Vous avez du mal à entendre les gens

Pour en savoir plus sur les tests auditifs, cliquez ici.





"Si vous remarquez des changements dans la qualité de votre audition, cela peut être le signe qu’il vous faut consulter un professionnel."